L’erreur que font 90% des représentants (et comment ne pas en faire partie)

Est-ce que tu as déjà entendu ça ?

« La fortune réside dans le suivi » 

Ou dans le follow up, comme disent nos amis anglo-saxons.

Je sais pas toi, mais moi j’ai toujours été très nul en follow up.

Renvoyer un message à un prospect pour savoir où il en est
Prendre des nouvelles pour rester dans son esprit
Publier sur les réseaux sociaux pour qu’on pense à nous
Et, parfois, essayer d’être (trop ?) sympathique de manière totalement intéressée
Souvent ?
Ça fait même fuir le prospect.
Les miens ?
Ils finissaient par ne même plus me répondre.
Parce qu’ils sentaient que je prenais des nouvelles dans le seul but de parler à nouveau de la petite présentation qu’ils avaient eue.
Que celui qui n’a jamais eu un « Vu » (mais non répondu) sur Messenger me jette la première pierre !
Et le pire ?
C’est qu’on ne comprend pas pourquoi notre prospect
Si curieux et flamboyant lorsqu’on lui a présenté nos produits ou notre opportunité
Ne daigne pas nous répondre quand on revient vers lui
Tout ça ?
Ça m’a un peu saoulé (je te le dis franchement)
Je préfère mille fois donner une présentation enthousiasmante à une foule de clients potentiels
Que de faire le suivi des prospects, un par un
Parce que ça me donne l’impression d’être un gros relou
Comme un célibataire qui n’a pas pé-cho depuis trois mois
(je sais, l’image est dure.)

Si tu es comme moi, c’est pas trop dans ta nature le follow up

Pourtant, la « fortune » c’est là-bas qu’elle se trouve visiblement
C’est pas moi qui le dis, c’est The Social Media Press
Juge par toi-même
(je ne vais pas te faire l’affront de te traduire l’image)
Ce qu’ils faut retenir ?
« 80% des ventes requièrent 5 expositions de suivi après la rencontre.
 
48% des vendeurs abandonnent après 1 seule exposition » 
« Attends Meryl.
 
Ça veut dire que l’immense majorité des prospects n’ont pas eu un suivi suffisant pour que, statistiquement, ils puissent passer commande ? » 
Yep.
Ça m’est déjà arrivé qu’un prospect me dise:
« Je voulais démarrer déjà il y a quelques mois, mais le type qui m’a parlé de ce business n’a jamais repris contact » 
Je te jure que c’est arrivé. Dingue, non ?

Conclusion ?

Le follow-up est une étape cruciale.
C’est pourquoi j’y ai dédié un module entier dans mon programme Sales Mastery
(ne t’énerve pas, il n’est pas encore sorti !)
Et si je te disais, pour patienter, qu’il existait un moyen simple et peu cher de réaliser ce follow-up ?
De manière… Au-to-ma-tique ?
Tu l’as deviné.
L’email marketing.
Et cette histoire de follow-up, c’est précisément la deuxième raison pour laquelle tu devrais avoir un auto-répondeur pour faire de l’email marketing.
(on a vu la première hier. Si tu as suivi, c’était parce que l’email est le meilleur moyen de délivrer ton message à tes prospects)

Le but de l’autorépondeur ?

(l’outil qui permet l’email marketing)
Créer une séquence automatique d’emails qui convertiront tes prospects en clients.
Et ainsi te démarquer de 90% des vendeursqui abandonnent après la 3ème exposition.

Quel autorépondeur choisir ?

J’en parlerai dans un autre mail.
Mes Funnel Networkers ont déjà eu la réponse (ainsi qu’une foule de directives à suivre) dans le module 3.
C’est marqué ici, dans le programme:
Je te retrouve demain pour te donner la 3ème raison pour laquelle tu devrais te mettre à l’email marketing
Et je t’envoie ça grâce à mon super auto-répondeur 😉
Meryl
NB: les membres privilégiés ont lu ce post des heures avant toi. Pour t’inscrire gratuitement, et recevoir mes meilleurs conseils chaque jour par mail, rendez-vous ici: https://www.funnel-network.com/optin-newsletter

3 raisons de se mettre à l’emailing

Salut, c’est moi.
Tu t’attendais probablement à recevoir cet email aujourd’hui
(ou à voir ce post facebook, ou cet article de blog, suivant d’où tu me lis…)
Je le sais parce que tu as l’habitude de voir « Meryl Camus » dans ta boîte de réception.
Et si tu me suis depuis longtemps, c’est peut-être même devenu un réflexe pour toi que d’ouvrir mes mails.
Moi ?
Je suis carrément devenuaccroau contenu de certains marketeurs.
(Presque autant que la redbull, à une époque)

La question, c’est: comment rendre accro tes prospects à ton contenu ?

Réponse: l’email marketing.
(c’est le sujet du jour, si jamais cela t’a échappé)

Donc l’email marketing, c’est l’art de vendre par email.

Jusque là, ça va.
Mais à l’heure de facebook, instagram, messenger bots, youtube, et autres joyeusetés
On pourrait penser qu’envoyer des mails c’est comme revenir sous Windows 95.
Et effectivement, c’est une méthode contre-intuitive.
Encore plus si on se met à « mailer » tous les jours !
Là on se dit que c’est carrément du suicide marketing.
Mais on ne pourrait pas être plus loin de la vérité.
Je vais te donner, 3 bonnes raisons de se mettre à l’email marketing
(et si possible, à l’email quotidien !)

Raison #1: Rien ne sert de bien chanter si personne n’est là pour écouter

Tu peux avoir le niveau des gagnants de The Voice
Avoir l’oreille absolue
Et savoir jouer de quatre instruments (en même temps, bien sûr)…
Cela n’a aucune importance si tu n’as pas un public pour t’écouter.

Dans ton business, c’est pareil.

Tu peux tourner des vidéos Youtube en 4K et donner des conseils en or
Personne n’en profitera si personne ne clique.
Ou si personne ne sait que tu existes.

Ta page facebook ?

C’est encore pire. Tu as vu la gueule du reach dernièrement ?
Est-ce que tu sais à combien de % de tes « fans » tes publications sont montrées ?
Ne regarde pas, ça risque de te décourager.
Ton blog ?
Il vaudrait mieux que tu sois là depuis un moment si tu veux que Google te mette en avant.

Et si je te disais qu’il existait un moyen simple et efficace pour que 100% des personnes qui te suivent voient ton message ?

Il existe, et il s’agit de la bonne vieille boîte email.

Tu peux envoyer du contenu à 100, 1000, ou 1.000.000 de personnes…
Ils recevront tous (sans exception) ton email.
Est-ce qu’ils vont cliquer ?
Est-ce qu’ils vont lire ?
Est-ce qu’ils vont acheter ou candidater ?
Peut-être que oui, peut-être que non. Ça, c’est un autre travail.
Mais au moins, tu toucheston audience.
Ce qui n’est clairement pas le cas avec les autres moyens que j’ai cités plus haut.

Je ne te dis pas d’abandonner les réseaux sociaux

Je te dis simplement que ce qui marche le mieux, c’est l’email.
Si tu ne me crois pas, il existe un tas d’infographies et de statistiques que tu peux retrouver en ligne.
La seule qui devrait t’intéresser ?
C’est que l’email est environ 40 fois plus efficace que Facebook et Twitter combinés lorsqu’il s’agit de convertir un prospect en client.
(source: McKinsey & Cie)

C’est du bon sens.

Les gens sont sur les réseaux sociaux pour se détendre
Jouer, discuter…
Pas pour faire des affaires.
Mais quand ils ouvrent ton email, ils savent qu’on va parler de ce qui les intéresse.
De leurs projets, de leurs objectifs, de leurs rêves.
En ouvrant ton email, ils savent que tu vas peut-être leur proposer une solution payante.
L’environnement est totalement différent.
Ça, c’était pour la raison #1.
Je te propose de voir les prochaines demain.

Si tu es déjà convaincu par l’emailing, sache que j’en ferai peut-être l’objet de mon prochain programme.

Je ne sais pas. À voir, tu me dis.
Et si tu te dis que tu ferais la différence en mettant ça en place dans ton activité
Sache que j’y ai dédié un module entier dans Funnel Network.
Je te montre:
  • Comment mettre en place ton autorépondeur
  • Comment créer une séquence email qui fera le suivi de tes prospects pour toi
  • Comment rendre ton offre irresistible grâce à des techniques de copywriting avancées
  • La check-list d’un mail qui vend
  • etc.
L’accès à ce cours, ainsi qu’à celui sur les tunnels de vente, le story-telling, le traffic et la vente
Demain, on va justement parler de comment vendre par email grâce à un système de suivi optimisé.
Excellente journée,
Meryl
NB: les membres privilégiés ont lu ce post des heures avant toi. Pour t’inscrire gratuitement, et recevoir mes meilleurs conseils chaque jour par mail, rendez-vous ici: https://www.funnel-network.com/optin-newsletter

Ne compare pas la chouchoute avec les brocolis

Récemment j’ai reçu une question de la part d’Emilie.
J’ai démarré une activité mlm il y a 1 et demi je souhaiterai cartonner!!! J’apprends sur le tas à tâtons …tu penses que même en débutant je peux faire la formation?

La première chose que je lui dit ?

Bravo.
Bravo, parce que tout le monde ne tient pas 1 an et demi dans le MLM.
Elle fait preuve d’une grande persévérance.
(à la réflexion, je pense qu’elle voulait dire 1 moiset demi. Et non pas 1 an et demi comme je l’ai compris… Le mystère reste entier puisqu’elle a fait une coquille)
Mais peu importe, cher networker.
Que tu sois là depuis un mois.
Un an.
Cinq ans. Ou plus !
La réponse reste la même pour tous:
Il n’est jamais trop tard pour apprendre
(ni trop tôt, d’ailleurs)

Elle me demande si Funnel Network s’adresse aux débutants.

Mais tout le monde est un débutant lorsqu’il s’agit des tunnels de vente.
L’immense majorité des représentant(e)s en marketing de réseau n’ont jamais touché à un blog de leur vie.
Encore moins à Clickfunnels.
Tu peux être un as de la prospection
Et parrainer 5 nouveaux clients chaque semaine
Quand il s’agit de mettre sur pied un tunnel de vente
Tu es au même niveau que tous les autres
(y compris les novices du MLM qui sont là depuis deux mois)

La vérité ?

Ces « débutants » auront peut-être de meilleurs résultats que le « vétéran » du MLM.
Parce que leur esprit est tout neuf
Ils sont coachables.
Ils ont FAIM de réussite.
Donc que tu sois débutant ou expert en MLM
Cela n’aura que peu d’importance lorsque tu rédigeras ta page de vente.

Exactement comme dans un cours de karaté:

Tu peux être PDG, ou bien au RSA: dans les deux cas tu seras en kimono blanc
(si ça se trouve le mec au RSA est même plus gradé que le patron…)

Conclusion ?

Ne compare pas la choucroute avec les brocolis.
Tu peux débuter en MLM, et excellerdans l’acquisition de prospects automatiques.

Mais si tu démarres le programme ?

Donne-toi à fond.
Comme une ceinture blanche qui a faim d’apprendre.
Et si tu veux rejoindre Emilie (qui sait ?) parmi les nouveaux Funnel Networkers,
Voici un petit rappel de ce qui t’attend:
(et c’est encore à -50% en plus !)
À demain,
Meryl
PS: si comme Emilie, tu as des questions, sache que je réponds à tout le monde.
NB: les membres privilégiés ont lu ce post des heures avant toi. Pour t’inscrire gratuitement, et recevoir mes meilleurs conseils chaque jour par mail, rendez-vous ici: https://www.funnel-network.com/optin-newsletter

Je suis Batman.

Quel est l’objet qui te sert dans ton quotidien et qui n’est pas commun ?

Pour toi, c’est peut-être une mini-table pour pour naviguer sur ton ordinateur depuis ton lit ou ton canapé.
Ou un mug chauffant.
Ou encore un dictaphone.

Pourquoi cette question un peu tordue ?

J’en sais rien !
Elle faisait juste partie des 10 questions auxquelles j’ai répondu pour une interview récemment.
(et je crois que c’était la plus difficile)

Du coup, j’ai eu le droit à un petit article sur le blog de Mademoiselle Webmarketing.

Si tu t’intéresses à la thématique de: « gagner de l’argent sur internet », tu connais probablement ce site.
Ou alors sa chaîne Youtube (Nina compte quand même plus de 35,000 abonnés)
Sinon, c’est l’occasion de la découvrir.
Et de découvrir aussi:
  • Quelle a été ma plus grande difficulté psychologique pour réussir
  • Quel livre a eu le plus d’impact sur moi, et pourquoi
  • Si j’estime bien gagner ma vie à l’heure actuelle
Et accessoirement, pourquoi je me prends pour Batman.
Bref, si tu veux savoir l’objet qui me sert au quotidien (entre autres), clique sur le lien ci-dessous.
(le titre de l’article me rappelle à quel point des fois je pars vraiment dans tous les sens…)
À tout de suite !
Meryl
PS: prendre le temps de faire ce genre d’interviews (à l’écrit comme en vidéo), ça fait partie des stratégies que je te recommande pour réaliser plus de ventes. C’est d’ailleurs un élément que je traite dans le Module 4 du Funnel Network. Si tu veux voir le programme, c’est par ici: https://www.funnel-network.com/programme