Désolé, j’étais en plein rush !

Ça fait quelques jours que tu n’as pas reçu mon mail (quasi) quotidien dans ta boîte.


C’est totalement de ma faute.


J’aurais dû anticiper que la fin du mois de novembre serait ce que j’appelle:


Une grosse période de RUSH.




Le rush, c’est quoi ?



C’est quand tu es tellement à fond dans ce que tu fais que t’en oublies de manger.


Quand tu es tellement concentré que t’en oublies d’aller dormir.


Quand le bureau de ton ordi est dix fois plus en bordel que chez toi…


Malgré ça, j’aurais pu programmer quelques mails en amont au lieu de disparaître quelques jours sans laisser de nouvelles…


Mais j’aime l’idée de te parler de manière spontanée, sans prévoir des jours en avance.


J’espère que tu me pardonneras.




Du coup, le topic d’aujourd’hui est tout trouvé.



Si tu me connais, tu sais que j’aime bien l’élan.
Le fameux élan de Meryl

L’élan, c’est quoi ?

C’est c’est cette sensation du: « plus j’en ai, plus j’en veux ».


Du: « plus j’en fais, plus je suis capable d’en faire » 


Ca s’appelle aussi le momentum.


Si tu as déjà entendu ce terme (en MLM par exemple), ça fait référence à un business en pleine croissance.


Et ce n’est pas un hasard puisque le rush / l’élan / le momentum mènent à la croissance !




Personnellement, j’aime voir le bazar sur mon ordi.



Parce que je suis quelqu’un de très ordonné, avec les dossiers classés par ordre alphabétique tu vois…


Alors quand je vois que j’ai des captures d’écran partout
Une vidéo en cours d’exportation
Une autre en cours de compression
Une troisième en upload
Et que j’arrive plus à suivre mes mails
Ni mes notifis facebook…


Je suis content car je sais que ce sont des indicateurs.



Ils indiquent que je suis en train de réaliser quelque chose.


Que je suis dans le rush.


Le conseil d’aujourd’hui, il est simple:



Si tu te surprends en train de renommer tes dossiers sur ton ordi


À trier tes photos sur ton téléphone


Si tu n’as plus aucune conversation non lue sur Messenger/WhatsApp/SMS


Et que tu te poses devant Netflix avant 20h parce que tu n’as pas de Zoom de prévu


Si tu te surprends à scroller le fil d’actu


Ou à regarder les chiffres sur ton back office




C’est que tu n’est pas en plein rush !




Sauf que le succès aime la vitesse.


Alors soit tu ne fais rien, et tu te reposes.


Soit tu y vas à fond, et tu te mets dans le rush.


Mais tu ne peux pas y aller à moitié, tout doucement


Et rouler en troisième sur l’autoroute.




Si tu ne te sens pas assez occupé



Et que tu veux remplir tes journées de rendez-vous avec des prospects qualifiés


Qui ont des questions pertinentes


Et qui songent sérieusement à rejoindre ton business


Pense à voir ce que font mes Funnel Networkers.


C’est d’ailleurs à cause des vidéos de formation que j’ai uploadées pour eux que j’ai disparu pendant une semaine (#blâme)




 
À très vite,


Et bon rush.


Meryl

Petite leçon d’humilité

Si tu me connais, tu sais que je suis parfois… Un peu tête en l’air.
(c’est ça quand on a toujours plein d’idées à l’esprit. Ça prend de la place ! – enfin, c’est ce que je me dis pour me rassurer…)

La dernière fois par exemple, je me pointe au dojo pour mon cours de karaté.

En plus je suis un peu à la bourre.
Et là ?
Malheur !

J’ai oublié ma ceinture noire.

Et il n’est pas question de pratiquer sans ceinture
(ça serait comme faire de la natation sans maillot de bain)
Heureusement, une âme charitable me dépanne…
… d’une ceinture blanche !

Arrive le moment du salut.

Si tu n’as jamais fait d’art martial, sache qu’à chaque début et fin de cours, on pratique un salut rituel.
Où les pratiquants se rangent par grade.
Moi ?
J’étais habitué à mon petit coin au fond de la pièce.
Du côté des ceintures foncées.
Et là ?
Je me range auprès des karatéka qui ont moins de six mois d’ancienneté.
Les seuls qui sont à ma gauche (moins gradés) ce sont ceux qui n’ont même encore acheté de kimono…

Ça aurait pu être une situation ultra humiliante…

Sauf que pas du tout.
Ça en était même cocasse.
Parce que l’humilité fait partie des valeurs fondamentales du karaté
(aux côtés du courage, de l’amitié, de la persévérance, etc.)

Pour moi, c’était un retour aux sources.

Un retour de plus de dix ans en arrière.
Quand je découvrais les bases.
Ce soir-là ?
J’ai travaillé mon zen-kutsu (position de base).
J’ai travaillé mon oï-tsuki (coup de poing de base).
Et Heian Shodan (le premier kata).
Bien sûr, j’ai pratiqué avec les camarades de mon niveau.
Ça n’aurait pas été instructif de me faire travailler avec un jeune padawan (ni pour lui, ni pour moi)
Mais cette séance-là…
Je me suis mis dans la peau d’un débutant.
Et je me suis concentré sur les fondations.

Cette expérience d’humilité, je la souhaite à tous les entrepreneurs.

Et aussi aux marketers, et autres MLMers.
Accepte, parfois, de retravailler les fondamentaux:
Comment réaliser une bonne invitation en marketing de réseau
Comment créer une accroche qui attire la curiosité du prospect, etc.

Les bases du business

Si on en revient aux bases du business, tu as besoin de trois choses en réalité:
  1. Apprendre à attirer l’attention de quelqu’un
  2. Lui partager une histoire qui suscite des émotions, de la confiance et de la foi
  3. Lui vendre quelque chose d’irrésistible à ses yeux
Si tu t’enveloppes de la ceinture blanche du business, c’est là-dessus que tu dois te concentrer.
Ça ne sert à rien de partir dans des trucs compliqués
De triturer ton tunnel de vente dans tous les sens…
De chercher à peaufiner le moindre script…
Si d’abord tu n’es pas au clair avec ces trois éléments.

Parce que tu ne peux pas construire plus haut que tes fondations ne sont profondes.

Crois-moi, ceux qui maîtrisent les coups de pied retournés ont d’abord travaillé dur sur le coup de pied frontal basique…
Et si tu doutes de la leçon d’humilité de ce message…
Souviens-toi que le plus haut grade de karaté, le 10ème dan
N’est pas représenté par une ceinture noire (1er à 5ème dan)
Ni blanche-rouge (6ème dan)
Ni rouge (8ème dan)…
Mais par une ceinture blanche large
Symbolisant le fait qu’on n’a jamais fini d’apprendre.
À demain,
Meryl
PS: les bases du business, que j’ai citées plus haut, c’est ce que l’on voit en détail dès le premier module de Funnel Network. Si tu n’es pas encore membre, et que tu veux passer ceinture noire de MLM, c’est le moment de profiter de l’offre de pré-lancement en cliquant ici: https://www.funnel-network.com

Est-ce qu’il mord, ton chien ?

Un homme se rend à l’épicerie du coin.
Devant l’entrée, un jeune garçon attend patiemment, assis sur le trottoir.
Avec un énorme chien à côté de lui.
L’homme s’approche et demande:
« Salut fiston. Est-ce qu’il mord, ton chien ?
— Non m’sieur, mon chien il mord pas », répond le gamin.
Alors l’homme tend sa main pour caresser le molosse…
… qui lui arrache la moitié du bras !
Furieux, l’homme se tourne vers l’enfant:
« Mais tu m’avais dit que ton chien ne mordait pas !
— Ce n’est pas mon chien, m’sieur. »
Dans cette histoire comme dans ton business, la qualité de tes questions détermine la qualité de tes réponses.
Si tu te poses la question: « Est-ce que je vais y arriver ? », tu es à côté de la plaque.
La réponse sera: « oui, non, ou peut-être »
Mais si ta question est: « Comment est-ce que je peux faire pour y arriver ? »
Ta réponse sera totalement différente !
Et beaucoup plus pertinente.
Cela vaut aussi quand tu es en train de closer un prospect.
Une fois, j’ai signé un contrat pour mon taff de commercial…
… avant d’apprendre que le client en question était sous tutelle.
Sachant que cela aurait pu me coûter deux ans de prison pour abus de faiblesse, je suis retourné le voir:
« Mais pourquoi est-ce que vous m’avez pas dit que vous étiez sous tutelle ?!
Il me répond:
— Parce que vous ne me l’avez pas demandé »
La qualité de tes questions détermine la qualité de tes réponses.
Oublie la question: « Pourquoi est-ce que personne ne veut rejoindre mon MLM ? » 
Demande-toi plutôt: « Qu’est-ce que je peux faire pour être plus attractive ? Pour améliorer mon message ? »
La réponse ?
Fais les choses différemment.
Si tu fais ce que tu as toujours fait, tu auras les résultats que tu as toujours obtenus.
Et je te garantis que tu n’as jamais essayé le Funnel Network !
La question n’est pas de savoir « si ça marche ».
La question c’est: « est-ce que je vais le faire fonctionner, pour moi aussi ? »
Question erronée: « est-ce que je vais y arriver ? »
Question juste: « est-ce que je suis prêt à passer ma prochaine position dans mon marketing de réseau ? »
Et si tu te demandes carrément comment le Funnel Network peut t’aider…
Je t’invite à jeter un oeil ou deux à cette page:
À tout de suite de l’autre côté
Meryl
PS: tu as manqué mes mails de la semaine dernière (ou tu as la flemme de les rechercher dans ta boîte de réception) ? Pense à faire un tour sur mon blog. C’est là-bas qu’ils finissent leur voyage: https://merylcamus.fr

Kanku-dai !

En japonais, Kanku signifie: « Regarder le ciel » et Dai: « grande forme » .

C’est aussi le nom du kata que je travaille en ce moment à mes cours de karaté.

(il figure sur la liste des kata à connaître pour l’obtention du 2ème dan)


Un kata, késako ?


Pour les non-pratiquants, un kata est quelque chose qui peut paraître très… abstrait.

Pour faire simple, c’est un schéma de combat virtuel chorégraphié, contre un ou plusieurs adversaires, sous des angles différents.

C’est donc une suite de mouvements qui s’exécute en solo, toujours de la même manière.

Dans les arts martiaux traditionnels, ces enchaînements immuables ont pour but de transmettre l’essence et le style de la discipline.


Mon défi ?


Apprendre et mémoriser la suite de mouvements du kata Kanku-dai.

Ensuite ?

Le pratiquer.

Pour ancrer les enchaînements dans la mémoire de mon corps.

Puis connaître l’interprétation de ce kata. Comprendre comment ils peuvent se matérialiser dans un combat réel.

(un peu comme analyser toutes les interprétations d’une poésie datant de plusieurs siècles…)

Enfin ?

Rectifier les moindres détails, et « vivre » le kata jusqu’à se rapprocher de sa maîtrise.


Aujourd’hui…

Je connais ce kata.

Intellectuellement.

Je sais que je dois réaliser tel coup de pied à tel moment…

Puis tel blocage…

Pour enfin porter un coup avec un dégagement extrême d’énergie…

Mais est-ce que je connais réellement Kanku-dai ?

La réponse est non.

Je ne suis pas encore capable de le reproduire les yeux fermés.

Je devrais pouvoir me lever au milieu de la nuit

Et réussir à l’exécuter presque inconsciemment.

En plus…

J’ai besoin de réfléchir pour expliquer la raison de chacun des mouvements.

Mais je sais qu’à force de pratique et de répétition

Je pourrai m’approprier ce kata

Et le présenter à l’examen du prochain grade.


Quant à ton business…

C’est la même chose.

Tu sais probablement de plus en plus de choses dans ton domaine.

Mais est-ce que tu as l’expérience ? La maîtrise ?


Tu sais qu’il est bon de se lever de bonne heure pour pratiquer le Miracle Morning…

Mais est-ce que tu le fais ?

Tu sais comment inviter une personne à rejoindre ton entreprise de marketing de réseau…

Mais est-ce que tu es capable de faire une bonne invitation, maintenant, sans échauffement ?

Est-ce que tu as spontanément réponse à toutes les objections les plus fréquentes ?

Est-ce que tu es une ceinture noire 3ème dan du closing ?

Tu sais que pour t’enrichir, tu dois gagner plus d’argent que tu n’en dépenses…

Est-ce que c’est bien ce que tu fais ?


Un sage, un jour, a dit:

« Connaître et ne pas faire, ce n’est pas connaitre »


Oublie ce que tu sais.

Et commence à implémenter.

À gagner en expérience.

Jusqu’à ce que cette compétence fasse partie de toi.


Tout comme Kanku-dai.


Et si tu veux potasser mes mails précédents…

Ou si tu les as manqués…

Bonne nouvelle.

J’ai décidé de les mettre en ligne sur mon blog.

Histoire que mes petits conseils ne disparaissent pas totalement dans la nature…


Retrouve mes astuces marketing, vente, MLM et développement personnel directement ici:


(et clique sur l’onglet « Blog » )


À très vite,

Meryl

Comment inspirer: le secret de David Laroche

Je vais te révéler le secret de David Laroche.

Celui qu’il nous a transmis lors de sa conférence à QLRR Live
(dont je te parle depuis quelques temps…)

Tout commence avec un de ses proches amis.

À 20 ans, il apprend qu’il est victime d’une maladie dégénérative.
D’ici quelques années, il ne pourra plus courir.

Puis il ne pourra plus marcher.

Et plus écrire…

En tant que coach et expert en PNL, David ne peut pas le laisser dans cet état.

Même si la maladie est irréversible, il y a forcément un moyen de l’aider à aller mieux.

D’accomplir des choses.

Et de profiter de la vie.

Mais David se heurte à un mur:

Impossible de motiver son ami.

Il a beau utiliser toutes les techniques d’influence, de motivation et de psychologie…

Rien n’y fait, et le malade ne retrouve pas l’espoir.

Soucieux de ne pas laisser son ami sombrer, David se creuse la tête.

« J’ai utilisé tout ce que je savais, comment est-ce que je peux l’aider à aller mieux ? »

Un beau jour, il comprend.

Il rend visite à son ami, et lui raconte l’histoire d’un homme malade qui avait repoussé la maladie, par sa force de caractère et sa joie de vivre.

Il n’en faut pas plus au malade pour réaliser qu’il lui reste encore de nombreuses choses à accomplir

Et reprendre goût à la vie.

En 20 minutes, l’histoire de David avait porté plus de résultats que ses six derniers mois d’efforts à essayer de le stimuler.

Qu’est-ce qui a changé ?

Le pouvoir des histoires.

Le secret de David Laroche, c’est que les histoires ont le pouvoir de véhiculer des émotions.

Elles ont le pouvoir de non seulement motiver les gens…

Mais surtout des les inspirer !

Il s’est rendu compte qu’il utilisait fréquemment le « story-telling » quand il s’agissait de vendre ses programmes

Ou de former son public

Mais il ne l’avait pas utilisé pour inspirer son ami.

La clé réside dans les histoires.

Ce que je retiens de cette conférence, ce n’est pas tant l’importance du story-telling

(j’en étais déjà conscient, même si la piqûre de rappel ne fait pas de mal)

C’est surtout la différence entre la motivation et l’inspiration.

Tu peux essayer de motiver quelqu’un, et il sera enthousiasmé quelques heures.

Ou alors…

Tu peux inspirer quelqu’un, et le laisser créer lui-même sa source inépuisable de motivation.

Toi-même, tu dois être tellement inspiré que tu n’as pas besoin de motivation:

Elle vient naturellement.

Tu dois être tellement inspiré, et passionné par ta mission…

Que tu dois en oublier de manger si on ne te le rappelle pas

(ça, je trouve que c’est un excellent indicateur)

Personnellement, j’ai tendance à grignoter quand je m’ennuie…

Mais je peux rester des heures sans rien manger si je suis extrêmement concentré sur ma tâche

Et qu’elle contribue à ma mission.

C’est mon message pour aujourd’hui:

Arrête de manger !

Attends… Non.

Sois inspiré* !

Et si tu as du mal à trouver ta mission de vie…

Si tu ne te sens pas motivé au quotidien

Et que tu as besoin d’être guidé pour trouver l’inspiration

Alors tu peux cliquer sur ce lien et postuler pour séance de coaching avec moi


J’ai moi-même mis des années avant de trouver ce que je voulais faire.

J’ai même fait Sciences Po… Juste parce que je ne savais pas quoi faire d’autre !

Et ensuite, j’ai trouvé.

Et pour ça, j’ai suivi un processus.

La séance se déroule par visio-conférence, 30min avec moi.

Et à la fin, je te fournis l’enregistrement du coaching + un Plan d’action personnalisé au format PDF pour que tu puisses te concentrer sur l’instant présent sans avoir à prendre de notes.

Habituellement, je facture 97€ la demi-heure.

Mais pour celles et ceux qui réservent un coaching

Aujourd’hui seulement

C’est offert.

Sans déconner.

Tu peux réserver jusque dans 8 jours

Mais ça ne te coûtera pas un centime, pourvu que tu bookes ta réservation avant ce soir, minuit.

Clique ici pour réserver ta séance offerte par la maison

Et trouvons ta mission de vie, ensemble:


À très vite

Comment devenir inarretable

Est-ce que tu connais David Laroche ?

Si ce nom ne te dit rien…

La presse en parle comme le prodige de la confiance en soi.

Cet ex-timide a surmonté ses blocages et a interviewé plus de 150 experts en développement personnel, en France et en Amérique.

Il est ressorti de cette expérience riche de connaissances, et surtout prêt à embrasser sa nouvelle vie.

Aujourd’hui, à moins de trente ans, il est l’un des conférenciers les plus convoités de sa thématique.

Ses séminaires, ses réseaux et ses vidéos fédèrent des centaines de milliers de personnes partout dans le monde.

Alors quand j’ai vu qu’il était en tête d’affiche en tant que speaker à QLRR Live…

J’étais bien décidé à ne pas le manquer.

Pour être franc, cela fait des années que j’étudie le développement personnel…

J’ai poncé la chaîne Youtube de David alors qu’il n’y avait que quelques milliers de vues sur ses vidéos (jadis…)

Ceci dit je n’étais pas super super chaud bouillant à l’idée de me taper 1h sur la confiance en soi et la gratitude…

(ok, on a toujours quelque chose à apprendre…
Mais je cherchais des sujets concrets, tu vois…)

Seulement, David n’allait pas faire un speech sur le dev perso…

Son sujet ?
« Comment j’ai triplé mon chiffre d’affaire trois ans d’affilée »

LÀ on parle !

Sauf que mon pote Chris et moi, on a vite arrêté de se frotter les mains…

… Quand on a vu comment ça bouchonnait à l’entrée de la salle de conférence.

Tu te souviens ? C’est la « petite » salle de 1000 personnes dont je t’ai parlé dans le dernier mail…

Eh bien là, les portes se sont fermées juste devant nous.
Et on s’est retrouvés dehors.
Recalés comme des mecs trop bourrés dans la queue d’une boîte de nuit.

Les quelques personnes qui attendaient devant nous se sont résignés à aller voir une autre conférence qui se déroulait en parallèle.

Même Chris a commencé à filer en haussant les épaules.

C’est alors que je lui ai dit quelque chose d’ultra-spontané.
Comme si David Laroche m’habitait.

Avec tout le panache du monde
Je lui lance:

« Chris !
Où est passé ta persévérance ?
On reste dans la file »

Dans ma tête, ça rendait quelque chose de très épique.

En vérité, ça a juste fait éclater de rire ceux qui faisaient la queue avec nous.

Moi-même je ne croyais pas vraiment en ce que je disais.

Mais puisque l’orateur c’était David Laroche,

Autant appliquer un de ses précieux conseils: persévérer.

Le gars de la sécu nous a regardés avec empathie
(ou chagrin)

Sauf qu’une minute plus tard, les portes de la salle se sont rouvertes.

Pour UNE nouvelle place.

En grand seigneur, je dis à mon acolyte:

« Si l’un de nous deux doit y aller… Ca sera toi, mon ami »

Je m’attendais à ce qu’il me réponde:
« Non, toi vas-y… Mon frère »

Il a juste dit: « Ok » et il est rentré.

Et les portes se sont refermées.

Le chargé de sécu renchérit:

« Cette fois-ci, il n’y a plus de place monsieur. Je vous prie de vous diriger vers une autre salle »

Renoncer si près du but ?

Sûrement pas !

J’ancre fermement mes pieds dans le sol, convaincu qu’une nouvelle place se libèrerait.

Et tu sais quoi ?

J’ai fini par rentrer.

Et assister à une des meilleures conférences du weekend.

La leçon derrière tout ça ?

On te dira parfois:
« Ce n’est pas la peine »
« La partie est finie, abandonne »
« La réponse est non »

Tes prospects diront « non » à ton opportunité.

On te refusera un crédit à la banque.

Ta famille te dira que « ce n’est pas possible »

Mais si tu as un désir ardent

La foi d’y arriver

Et la persévérance nécessaire

Parfois,

Il est bon de ne pas lâcher prise trop tôt…

En cadeau, je t’envoie cette vidéo motivationnelle de David Laroche.

Elle devrait te booster pour la journée.


Et demain, je t’en dis un peu plus sur le contenu de sa conférence.

Meryl

[Evénement] Comment tenir ses bonnes résolutions grâce à 1 astuce simple

Faites-vous partie des 85% de Français qui prennent, plus ou moins régulièrement, des bonnes résolutions au Nouvel an ?

Je m’inscris à la salle de sport !“, “Cette fois-ci, j’arrête de fumer“, “Je fais régime pour de bon“, “Cette année, je dépense moins“, etc. Les résolutions ne manquent pas.

Si oui, faites-vous partie de la rare catégorie qui parvient encore à les tenir une fois le mois de janvier passé ? Si ce n’est pas le cas, prenez le temps de lire cet article. Lire la suite de “[Evénement] Comment tenir ses bonnes résolutions grâce à 1 astuce simple”

Le Secret, c’est quoi ?

“Des bribes d’un grand Secret ont été découvertes au fil des siècles dans les traditions orales, la littérature, les religions et les philosophies.”

C’est ainsi que débute l’ouvrage mythique de Ronda Byrne, mystérieusement intitulé: “The Secret”. Un secret qui, une fois exploité, permet d’améliorer tous les aspects de sa vie – finances, santé, bonheur, relations. L’auteure parle d’une sagesse des maîtres modernes, qui ont atteint la prospérité en exploitant le potentiel infini qui sommeillait en eux. Lire la suite de “Le Secret, c’est quoi ?”

[Interview] Comment le développement personnel a propulsé ma carrière en MLM

Le développement personnel est un pont entre qui vous êtes et qui vous pourriez être

Ce fut mon mot de la fin lorsque j’ai eu l’honneur de donner une interview pour Michel Destruel, en mai 2016. C’était lors de son séminaire phare: Spartacus, qui forme l’élite des représentants en marketing de réseau. Lire la suite de “[Interview] Comment le développement personnel a propulsé ma carrière en MLM”

Pourquoi essayer n’est pas une option

Savez-vous combien de tentatives nous effectuons, en moyenne, avant d’abandonner ?

C’est la question que Napoleon Hill, l’auteur de Réfléchissez et devenez riche, posa un jour lors d’une intervention. Certains répondirent spontanément: 3 essais, peut-être 4. Mr. Hill hocha la tête et donna la réponse: Zéro. Moins d’une fois ! La plupart des gens abandonnent avant même d’avoir essayé. Lire la suite de “Pourquoi essayer n’est pas une option”