Pourquoi je me suis tapé 9h de route

Hello !

Bien arrivé à Cannes, où je vais séjourner une dizaine de jours.

Je ne sais pas s’il y a des sudistes parmi vous…

Mais il fait chaud dans votre pays !

(m’enfin, c’est pas désagréable).

À la base, je descendais de Reims pour assister au séminaire annuel de mon bon ami Raphael Carteni (dont je te toucherai certainement quelques mots lundi quand ça sera fini…)

Et avec mon pote on a décidé d’allonger un peu le séjour.

Histoire de changer un peu d’environnement pour bosser et prendre du bon temps.

Si je te dis ça, c’est pour insister sur l’importance de l’environnement.

Par environnement j’entends plusieurs choses:

1) Le lieu où tu te trouves (les amateurs de feng-shui confirmeront qu’il impact directement notre productivité)

2) Les personnes que tu fréquentes le plus

À ce sujet, tu connais certainement la célèbre citation de Jim Rohn:

“Vous êtes la moyenne des 5 personnes que vous fréquentez le plus souvent”

Et enfin:

3) Les personnes qui t’entourent au quotidien (les collègues, la famille…)

Je l’ai directement remarqué dans mon expérience personnelle: les personnes qui gravitaient autour de moi dictaient directement mes standards.

– Quand je faisais mon premier taff de serveur pendant l’été 2011, dépasser les mille euros c’était la grande fortune (et j’ai pu acheter mon premier mac à la fin de l’été – j’ai rarement été aussi heureux !)

– Quand j’ai travaillé comme vendeur chez But, mes collègues jalousaient celui qui prenait 1900 ou 2000€.

– Quand je faisais du MLM, et que mon coloc prenait 14,000€ de commissions mensuelles, forcément mes standards augmentaient.

– Idem quand je passais les soirées avec mes upline américaines qui pesaient des millions (ça a l’avantage de te faire visualiser… Mais attention à ne pas transformer ces émotions stimulantes en de la frustration…)

Dernièrement, mes standards ont encore pris un coup.

Je me suis rendu à un séminaire ultra-privé, avec des entrepreneurs incroyables. Lors d’un tour de table, on a demandé ses revenus à mon voisin de gauche (un grand gaillard tout timide). Il a répondu:

“Je sais que pour certains d’entre vous, ce n’est pas grand chose, mais… Je viens de passer la barre des 50,000€ mensuels”

Wow.

Quand un type, avec toute l’humilité du monde, déclare qu’il gagne 50k mensuels et qu’il pense que c’est plus ou moins une norme…

… Tu sais que tu es dans la bonne salle !

Avertissement, maintenant.

Je t’ai raconté cette anecdote (personnelle) pour t’ancrer l’importance de l’environnement et, surtout, des standards.

Si tu as ressenti de la frustration ou de la jalousie quand j’ai parlé de 50,000 euros…

Si tu trouves que c’est trop…

Si tu penses qu’il a menti, ou que ce n’est pas possible…

Alors tu as des blocages avec l’argent que tu dois absolument lever pour avancer.

Je ne te raconte pas ça pour t’impressionner ou autre

(si tu savais comment je m’en fous…)

Mais juste pour te partager quelque chose que je trouve intéressant.

Si je vais trop loin, tu me le dis (ou tu te désinscris).

Si ça t’inspire, tu me le dis aussi.

Ceci étant dit, je t’invite à évaluer ton environnement:

1) est-ce que je travaille dans un lieu qui m’inspire, ou qui est propice à donner le meilleur de moi-même ?

2) est-ce que les personnes les plus proches de moi partagent les mêmes valeurs et les mêmes ambitions que moi ?

3) quels sont les standards des personnes qui m’entourent au quotidien ? Quels sont mes standards à moi ?

Car ce sont tes standards (ce que tu tiens pour “acceptable”) qui vont définir tes résultats.

Excellente journée à toi.

Funnellement.

PS: pour ceux qui ont manqué le dernier mail, j’ai sorti une nouvelle formation. Celle qui pourrait bien avoir le plus d’impact dans ta vie pro et perso d’ici les prochains jours… Tu peux la retrouver ici: https://www.funnel-network.com/aaev